Vivaqua optimise les trois plus grands systèmes de trop-plein de la Senne du projet LIFE Belini. Nouveau Maelbeek a été le premier, et avec Paruck, on s’attaque maintenant à un deuxième trop-plein !

Un trop-plein est un système dans lequel l’eau des égouts déborde ou se déverse dans le cours d’eau, lorsque le réseau d’égouts ne parvient plus à absorber les volumes d’eau de pluie qu’il reçoit. Il s’agit d’une sorte de « vanne » de sécurité, qui permet d’éviter que les plaques d’égout ne se soulèvent en cas de fortes pluies. Toutefois, cela signifie que des eaux usées diluées aboutissent dans le cours d’eau à cet endroit, ce qui a évidemment un impact négatif sur la qualité et la vie dans le cours d’eau.

Bruxelles Environnement et Vivaqua ont constaté que les trois plus grands trop-pleins de la Senne à Bruxelles entraient en action trop vite et trop souvent. Une optimisation de ces systèmes a été reprise dans LIFE Belini. Nouveau Maelbeek a été le premier, et Paruck est à présent le deuxième trop-plein auquel on s’attaque !

En examinant les données, nous constatons que le trop-plein entre effectivement moins souvent en action.

cso maelbeek en paruck

Graphic CSO Zenne

 

La particularité de Paruck est qu’au lieu d’une cloison fixe, on a opté pour une paroi mobile. Cela permettra de maintenir la protection contre les inondations et le bon fonctionnement de la station d’épuration de Bruxelles-Nord.
Vous pouvez découvrir une vidéo de ce système particulier ici :

Vous pouvez découvrir une vidéo de ce système particulier ci-dessous.